Dieu se dévoile

D’abord Dieu s’est dévoilé doucement, Il est entré en relation. Histoire que croire en Lui ne soit plus simplement être face à Lui, mais déjà en Lui, dans une relation. Doucement, il a décidé de venir marcher à nos côtés et il a fait de nous son peuple. Déjà Dieu aimait.

Fêter la Sainte Trinité, c’est d’abord s’émerveiller d’un Dieu qui se dévoile. D’un Dieu qui n’est plus une espèce d’en-soi au-dessus de nous. D’un Dieu qui, déjà depuis longtemps, nous fait entrer dans une communion avec Lui.

Et puis, Dieu s’est investi. Dieu, tout entier s’est donné, et son amour s’est incarné en Jésus. Dieu a tant aimé qu’Il a donné son Fils parce qu’on aime en s’investissant et en se donnant. Pas en restant à l’extérieur. Dieu s’est aventuré jusque-là.

Forcément, cela nous rejoint dans nos manières de faire de nos vies des investissements d’amour pour les autres. En contemplant le mystère de la Trinité, nous comprenons mieux pourquoi et comment investir nos vies pour qu’elles soient reflet de Lui dans une manière de servir le « vivre avec les autres » qui ressemble à la manière dont Ils vivent entre eux trois, le Père, le Fils et l’Esprit. Une communion de diversité, un respect de la différence, surtout pas un « entre eux » bien fermé. Une communion qui porte fruit, donnant vie à tous ceux et celles qui s’en approchent.

D’abord Il s’est dévoilé, ensuite Il s’est investi et de Lui, Il a tout donné. Entre nos mains Il s’est remis, pour que nous soyons une Église qui soit comme une icône de cette Trinité : qu’à nous voir vivre nos contemporains puissent apercevoir quelque chose de ce Dieu sur lequel ils peinent à mettre un nom.

Ainsi est le mystère de la Trinité. L’histoire d’un Dieu qui s’aventure sur nos terres humaines. L’histoire d’un Dieu qui se dévoile, prenant le risque de se perdre, mais se trouvant parce que se donnant. L’histoire d’un Dieu à l’œuvre en toute existence. L’histoire d’un Dieu qui passe par nos visages pour se donner à reconnaître, par nos mots pour se donner à être entendu, par nos actes pour pouvoir être cru.

Dieu a tant aimé qu’Il a fait tout cela !

Christophe Chatillon
Curé de la paroisse Orléans Coeur de Ville