Messages de Pâques de l’EAP, nouvelles, initiatives

Cette page est là pour accueillir vos messages, vos nouvelles, et toutes les initiatives que vous souhaiteriez partager…

Pour moi, derrière ces 3 lettres « EAP », c’est évidemment l’Equipe d’Animation Pastorale, les noms et les visages de l’EAP du Coeur de ville, mais aussi les « clochers » et tous les visages et toutes les histoires des personnes qui s’y rassemblent. Cette semaine, une réalité bien différente m’a sauté à la figure (!). EAP c’est aussi et surtout, en ce moment, Ecran Anti Postillon ! Pour faire le lien entre les deux, j’ai cherché d’autres mots que je vous partage :

Ecouter et Annoncer la Parole

En Lui, Avec lui, Par Lui

Être en Attente de Pâques

Entendre l’Appel du Père

Entonner l’Antienne d’un Psaume

Engagement Auprès des Pauvres

Eteindre, Allumer, Persévérer

Ecouter et Aimer en Profondeur

Envie d’Annoncer Pâques

Entrer dans l’Amour du Père

Esprit Agneau Père

Benoît ROSSIGNOL (EAP)


«  Faites toutes vos actions avec Amour et par amour… » Ces paroles de la fondatrice de ma Congrégation, la Bienheureuse Marie-Louise de Jésus, éclairent et fortifient mon engagement au long des jours pendant lesquels vivre le confinement est un défi étonnant ! Chaque instant prend de la valeur, a du prix… Je le vis avec les sœurs de ma communauté, en communion profonde avec toutes les personnes pour qui cette épreuve est une véritable souffrance dans leur corps, dans leur esprit, dans leur âme… L’église St Donatien restée ouverte jusqu’au Jeudi saint nous permet, par la constance de cierges allumés, de déposer les prières des hommes et des femmes de ce temps… et aussi celles des nombreux paroissiens qui cheminent avec nous « En route vers Pâques 2020. » Nous sommes propulsées dans une nouvelle dimension de l’espace-temps et nous y rencontrons les humains d’une autre manière. Nous faisons l’expérience qu’au cœur de cette période si singulière, chargée de tant d’inquiétudes et de souffrances, le Seigneur chemine avec nous… Qu’Il est fidèle celui qui nous appelle à passer avec Lui de la mort à la vie… « Il est avec nous le Seigneur de l’univers ! » Ps 45 : Croire, c’est Aimer et Espérer … Sœur Marie-Laure, Fille de la Sagesse (EAP)


En cette période, quelques mots reprennent sens : Communauté , Carême, Eucharistie, Présence , Espérance, Résurrection. En cette période des joies retrouvées ou nouvelles illuminent nos journées : des oiseaux qui s’égayent, des fleurs que nous avons le temps de regarder pousser jour après jour, les cloches de la cathédrale qui sonnent , un courriel de notre pasteur , un appel téléphonique de nos proches . En cette période des envies furieuses de retrouver une cathédrale pleine, de chanter ensemble Resucito , de vous retrouver ! Sylvie NECH (EAP)


Qui aurait pu dire que nous allions vivre un tel Carême et de telles fêtes de Pâques ? Nous en serons probablement marqués pour toute notre vie. Marqués par la souffrance. Beaucoup sont déjà ou vont être marqués par la maladie, le deuil, la détresse psychologique ou économique. C’est d’abord à ceux-là que s’adresse toutes mes prières. Qu’ils puissent trouver un réconfort dans le soutien de nous tous et dans l’espérance pascale. Marqués par la conscience de la valeur des vraies choses. La semaine sainte est forte du repas de Jésus avec ses amis. Pour nous aussi, chaque année, Pâques est l’occasion d’un grand repas, en famille ou avec des amis. Tout cela nous manque. Comme nous manque le repas eucharistique avec nos frères et sœurs. C’est l’occasion de prendre conscience que rien n’est acquis et que ces moments de convivialité et de joie partagée ont de la valeur ; comme ont de la valeur ces sourires, ces poignées de main, ces simples rencontres dont nous sommes pour le moment privés… Marqués par la nécessité de s’engager. Il y a tout ceux qui donnent de leur temps et de leur vie pour faire tenir la vie des autres et notre société. Ils sont souvent modestes et d’habitude oubliés. Après tout cela, il faudra panser nos plaies et repenser nos attitudes, nos modes de vie et nos priorités. Dès maintenant et demain, soyons au rendez-vous en tant que chrétiens pour porter notre espérance et nos messages d’amour et d’attention pour tous au cœur du monde. Soyons plus que jamais ferment et levain au cœur de ce monde qui sortira meurtri de la crise, mais en attente d’une espérance et d’une charité que nous savons résider dans le Christ. Marqués par l’espérance Qu’est ce qui nous fait tenir, sinon l’espoir d’en sortir ? Au final, c’est peut-être la première fois (à part les plus anciens) que nous vivons réellement un tel temps d’attente et d’espérance. Mais nous savons, qu’au bout de trois jours, « Christ est vraiment ressuscité ! » Joyeuses fêtes de Pâques à tous. Philippe BRIFFAULT (EAP)


Le Carême et Pâques 2020 nous auront réservé bien des surprises ! Chacun d’entre nous avec nos joies, nos peines, à plusieurs ou dans la solitude, nous avons traversé ce Carême et cette semaine Sainte, nous voilà arrivés au sommet de notre année liturgique. Encore plus que les années précédentes, nous sommes invités à l’ABANDON. Abandon du plan de route professionnelle fixé, abandon du plan construit pour notre vie familiale, abandon du plan imaginé pour notre paroisse, notre communauté, abandon du plan envisagé pour vivre notre Carême et notre semaine Sainte. Tous appelés à un abandon total de nos programmations au profit du plan que le Seigneur nous propose, oserons-nous le suivre et le laisser nous guider ? Soyons ces petites veilleuses de l’Espérance dans un monde secoué, déstabilisé et redécouvrons la puissance de la prière et de la communion spirituelle. Réjouissons-nous, le message de Pâques 2020 ne change pas même pendant le confinement : « Moi Christ, Je suis venu pour te sauver, toi personnellement au plus profond de ton coeur et Je t’aime ! » Il est ressuscité, Il est vraiment ressuscité ! Alléluia ! Sophie HUCHET (EAP)


« Alléluia le Christ est vivant, Il est vraiment ressuscité. » Que cette fête de Pâques 2020 soit vraiment pour nous tous une renaissance. Que nous soyons en famille ou seul comme beaucoup d’entre-nous, mettons notre espérance dans le Christ ressuscité. N’oublions pas de porter dans nos prières les malades et leurs familles, les soignants et tous ceux qui nous permettent de continuer à vivre du mieux possible pendant ce confinement. Que nos cœurs débordent d’allégresse et chantent sans fin l’amour de Dieu. Alléluia ! Alléluia ! Béatrice VILLAINE (EAP)


Chers frères et sœurs, nous nous souviendrons longtemps de ce dimanche 12 avril 2020… Jour de joie et d’allégresse pourtant . Comme chaque jour de Pâques nous proclamons : « Christ est ressuscité ! » . Il est vraiment ressuscité et Il nous entraîne vers la Vie ! Une vie nouvelle, une vie d’après confinement, une vie qu’ensemble, hommes et femmes de bonne volonté, nous souhaitons, nous voulons et nous ferons meilleure pour tous . Joyeuses Pâques à tous et à bientôt . Elisabeth POSADA (EAP)


Merci à notre frère Christophe de nous proposer cette rencontre qui n’est pas virtuelle mais bien réelle : du haut de mon second étage à la maison Saint-Paul, confiné à 73 ans, par les fenêtres chaque jour, dans la prière, comme un ermite, je vous confie à Notre-Dame des Miracles ; à midi, après l’Angélus je célèbre l’Eucharistie pour vous tous, c’est la « messe sur le monde » et je reçois non seulement pour moi seul mais pour vous tous, le Corps et le Sang du Crucifié-Ressuscité, notre Espérance… J’ose demander à Notre-Dame des Miracles, comme l’a fait le pape François, la fin rapide de la pandémie, non pas pour un miracle de plus, mais par compassion pour tous ceux qui en souffrent, qui en meurent, et pour tous les soignants que j’applaudis de mes fenêtres tous les soirs. Père Serge JAUNET


Bonjour à tous. En cette période de confinement, j’ai fait le choix de me penser en retraite et, comme j’ai la chance d’avoir une radio donc de pouvoir recevoir RCF et aussi d’avoir accès à KTO, ma journée est ponctuée de moments de prières, la messe de notre Pape François à 7h le matin sur KTO & le chapelet (neuvaine à ND de lourdes à 15h30 sur KTO ou RCF). Je pense que vous, chers pères, prenez cette période comme un déplacement au désert dans un dialogue avec Dieu bien réconfortant. Je vous souhaite de vous garder en bonne santé et vous remercie d’unir vos prières aux nôtres pour les malades, leurs familles, tous les soignants, tous les responsables politiques où que ce soit, dans quelques pays que ce soit,  pour les sans abris chez nous mais aussi pour tous les réfugiés cantonnés dans des conditions déplorables, pour tous les humains (hommes, femmes, enfants) vivant dans des pays en guerre, dans des camps et enfin, tous les habitants de la terre où qu’ils soient à qui il manque l’essentiel. Bien fraternellement. Martine CARRION


Demain, je vais aller faire mes courses, c’est à 500 mètres de chez moi. Je vais demander à mon ange gardien de me protéger. Pourquoi ne le demande-t-on pas ? Il faut y croire. Ils sont là avec nous et nous guident. Prions les. Chacun et chacune a un ange gardien, croyant ou non croyant. Moi je le prie tout les matins, il m’aide. Amen !  Jocelyne LARRIVE


Merci de toutes ces attentions au quotidien pour aider à conserver les liens entre les membres de notre communauté. Plusieurs temps forts pour nous : le fait de savoir que vous célébrez la messe en union avec nous (même si ce n’est pas nouveau !), la messe du Jour du Seigneur dimanche dernier (une grande première !), vos lettres quasi-quotidiennes, les lumières le jour de l’Annonciation avec les cloches de la cathédrale à 19 h 30 et les applaudissements quotidiens à l’intention des soignants, des malades, des isolés…, bien sûr, mais aussi à tous ceux qui continuent à travailler dans des conditions très difficiles. Olivier et Marie-Christine MERCIER


Merci pour les envois qui rythment la monotonie du confinement, et nous aident à rester ancrés dans la vie réelle et dans la marche vers Pâques. Merci aussi pour le son des cloches de la cathédrale qui réconfortent et viennent nous dire, chaque soir “tu n’es pas seul, par ma musique, je vous relie les uns aux autres, puisque c’est pour le moment impossible de le faire autrement que par la pensée” et c’est vrai qu’elles donnent courage et apportent un  fort sentiment d’appartenance à une humanité, et une foi, bien mises à mal en ce moment. Elles forment un lien très fort avec les autres, et, grâce à elles, chaque soir, je me sens vraiment faire partie d’un tout…. Alors MERCI. Odile MAGDELEINE


C’est avec plaisir que nous recevons les messages. C’est une très belle initiative, importante dans ces moments particuliers. Nous espérons que tout le monde va bien au presbytère Saint Paterne et que le Cœur de Ville se porte bien également. Pour notre part, nous nous sommes échappés en Normandie avec les parents d’Aurélie dans sa maison de famille qui se trouve au milieu de nulle part donc pas grand risque de croiser du monde ! Nous avons donc l’immense chance de vivre le confinement avec un grand jardin et des grands-parents qui jouent avec Agathe pendant que nous faisons la classe à distance. Nous sommes bien conscients que le monde extérieur est bizarre en ce moment mais notre quotidien n’en est pas affecté et nous n’avons que de bonnes nouvelles de nos proches. Nous pensons bien à tous ceux qui vivent des moments plus difficile et nous pensons également à tous nos proches d’Orléans que nous espérons retrouver bientôt ! À une prochaine ! Aurélie, Gabriel et Agathe BIDAULT


Quelques nouvelles de la vie à Nazareth pendant le confinement : tout d’abord, il y a une vigilance du personnel pour tous les gestes barrières, une désinfection des paquets qui sont déposés à l’accueil avant d’être transmis aux résidents. Et puis, le personnel s’affaire : s’assurer des rotations du personnel, servir les repas en chambre. Quant à moi, je fais circuler la « médiathèque roulante » dans laquelle chaque résident peut trouver de quoi s’occuper (livres, magazines, DVD, jeux…).Vos soutiens sont nombreux et cela nous fait chaud au cœur de voir tous les petits mots que l’on affiche et des dessins d’enfants qui sont plein d’amour ! Mais on hâte que le rez-de-chaussée de la maison de retraite retrouve ses habitants. D’ailleurs, tout est prêt pour les y accueillir de nouveau. On a même mis des fleurs en attendant ! Notre espoir, c’est de voir le printemps qui s’installe dans les jardins, n’est-ce pas Spike (notre nouveau chien) ? Vivement le déconfinement !! Juliette DEHAUT