Visionnaires de Dieu

Chaque année, le 2 février, soit 40 jours après Noël, l’Eglise célèbre la Présentation de Jésus au Temple.

Grâce à la foi, Marie et Joseph ont présenté leur enfant, se laissant guider par Dieu ! Grâce à la foi, Syméon et Anne ont tout de suite vu en Jésus le Messie pour tous les hommes de toutes les générations ! Et nous, que pouvons-nous grâce à la foi ?

Syméon, Anne, des anciens remplis de sagesse. Dans nos sociétés actuelles, nous oublions trop souvent ce que nous apportent nos ancêtres. Nous pensons trop souvent que nous savons et maîtrisons tout. Mais il y a toujours quelque chose, quelqu’un qui nous dépasse ! Pour aller de l’avant, il nous faut parfois jeter un regard en arrière, il nous faut nous poser et écouter… écouter ces histoires, ces expériences vécues par celles et ceux qui font que nous sommes ce que nous sommes aujourd’hui ! C’est avec ce bagage que nous pouvons avancer, nous forger et faire nos propres expériences. N’est-ce pas aussi cela la foi ?

C’est une longue tradition qui nous précède, c’est une histoire entre Dieu et tous les hommes depuis le commencement du monde. Et si nous y regardons de plus près, cette histoire est parsemée de moments heureux comme de doutes, de moments de joie comme de ruptures, de moments favorables comme de moments défavorables. À nous d’en tirer les enseignements pour forger notre propre histoire.

Relire notre histoire sainte ce samedi dans le cadre de la démarche synodale de notre diocèse, est une invitation à ancrer notre vie dans ce chemin d’Alliance entre Dieu et tous les hommes, à la suite de Jésus, le Christ. Ce n’est pas un chemin facile. Il va bien souvent à contre-courant de ce que nous proposent les faux visionnaires de ce temps-ci. Mais c’est un chemin plein d’épanouissement, de rencontres, de richesses. Oui, Syméon et Anne étaient bien des visionnaires, des visionnaires de Dieu… grâce à leur foi !

Père Christophe Chatillon