Suivre l’étoile

En cette fête de l’épiphanie, où nous célébrons la manifestation de Dieu à toutes les nations, nous sommes invités à nous faire pèlerins à la suite des Mages, à nous mettre en route pour aller contempler le visage de Dieu qui se révèle dans le petit enfant de la crèche dont nous avons fait mémoire de la naissance à Noël. Les Mages ont cheminé jusqu’à ce qu’ils trouvent l’enfant de Bethléem, celui qu’ils cherchaient et voulaient voir. Ils ont scruté le ciel et ont guetté les signes. Ils ont décidé de faire confiance. Ils ont décidé de se mettre en route, de tout quitter et de suivre l’étoile. Ils auraient pu rester chez eux, ou envoyer des messagers ; ils auraient pu avoir peur de faire un long voyage sans savoir exactement où ils allaient. Non, ils ont fait confiance et ils ont changé de vie. Leurs vies ne se sont pas arrêtées au seuil de la crèche. Ils se sont lancés avec courage sur des chemins inconnus, et ils se sont laissé guider jusqu’à Bethléem. La rencontre de cet enfant pauvre a changé leur vie et les a remplis de joie. Transformés par la rencontre la plus importante de leur existence, ils sont repartis par un autre chemin, ils sont entrés dans un autre chemin.

Et nous, jeunes et adultes, pourquoi ne pas profiter de ce début de nouvelle année pour laisser l’étoile éclairer nos vies ? Que cherchons-nous ? Quel sens voulons-nous donner à notre existence ? Ne nous laissons pas éblouir par toutes ces lumières artificielles qui ont illuminées les vitrines, les maisons et les rues durant les fêtes. Laissons-nous déranger par l’enfant pauvre de la crèche : il transforme notre vie, il nous oblige à changer de chemin, à prendre celui de l’Amour et de la paix. Ne nous trompons pas de Messie !

Père Christophe Chatillon