Le vrai chemin de vie !

Pendant 40 jours, nous nous sommes préparés à la plus grande fête chrétienne qu’est Pâques, fête de la résurrection du Seigneur Jésus : c’est le cœur de notre foi !

Avec le dimanche des Rameaux, nous entrons dans la semaine la plus importante pour les chrétiens, la Semaine Sainte, la dernière et grande semaine de Jésus sur la terre, et la liturgie nous fait vivre des émotions pour le moins contrastées : de la joie devant le Christ triomphant à Jérusalem au profond désarroi devant sa passion et sa mort en croix.

Nous nous trouvons sur un chemin. Nous ne vivons pas ce chemin uniquement de façon individuelle, mais aussi en communauté et accompagnés par Jésus, notre Seigneur. C’est une semaine où la joie, la peur, le deuil et le soulagement se trouvent très proches l’un de l’autre. La faiblesse de la nature humaine et le salut, le don de notre Père miséricordieux, marquent le centre de cette semaine. Jésus offre sa vie, par amour, pour nous sauver.

Comment est-il possible qu’un crucifié soit notre sauveur ? Sur la croix, la vie de Jésus semble un échec : tous, ou presque, l’ont quitté et sa mort infamante fait de lui un proscrit. L’échec de Jésus est aussi celui de ses compagnons d’infortune. Échec de Judas, tellement insupportable qu’il le pousse à se pendre. Échec de Pierre, qui pourtant avait juré à Jésus de le suivre jusqu’au bout. Il pleurera amèrement. Échec de l’ensemble des apôtres. Tous s’enfuient et s’enferment dans leur maison, morts de peur et sans doute aussi morts de honte. Même leur prière n’est pas à la hauteur : à Gethsémani, ils n’ont pas réussi à prier une heure avec le Christ.

Le messie, est mort crucifié et abandonné. Humainement, celui que nous reconnaissons aujourd’hui comme notre sauveur a échoué. Oui, notre sauveur est un crucifié ! La croix, cet arbre de mort, par lui, est devenu l’arbre de Vie. Il nous révèle ainsi que l’unique puissance capable de renverser les portes de la mort est la puissance de l’amour et du pardon qui va jusqu’au bout !

Père Christophe Chatillon