Choisir sa nourriture

Parmi tant de nourritures, d’idéologies miroitantes, politiques et philosophiques, nous ne pouvons réellement alimenter notre existence que par une union à la chair et au sang du Christ. Comme l’aliment fait corps avec celui qui l’absorbe, ainsi le message de Jésus « demeure » en nous et nous demeurons en lui. Ainsi, nous vivrons de Dieu, puisque c’est lui qui envoie Jésus, et comme Jésus « vit par le Père », nous vivons par Jésus.
La manne n’était qu’une nourriture pour la route, et les « pères » qui l’ont mangée ont disparu. Jésus, lui, nous apporte une vie éternelle qui débloque les impasses et les angoisses d’un quotidien fermé sur lui-même.
L’évangéliste Jean, en construisant ce discours de Jésus sur le Pain de Vie, veut réorienter notre compréhension du sacrement de l’Eucharistie. Communier, c’est professer notre foi en Jésus comme la vraie nourriture de notre existence.
Jésus nous alimente par sa fragilité humaine et mortelle signifiée par la croix. L’Eucharistie ne nous donne pas d’accomplir des prodiges. Elle nous identifie à celui qui a révélé Dieu par le don total de lui-même, dans la faiblesse de sa chair, dans la faiblesse de notre chair.

Père Christophe Chatillon